Une exposition rare

Une exposition rare

Une exposition rare

Profitez de passer voir les oeuvres d’ATAK jusqu’au 27 septembre.
L’artiste berlinois n’expose que très rarement !
Malgré les changements induits par la maison Moulinsart qui régit les droits de l’oeuvre d’Hergé, l’exposition actuelle est tout à fait représentative du travail de cet artiste d’exception qui a fait l’objet d’une grande retrospective au Cartoon Museum de Bâle en 2015.
Nous présentons, entre autre, des originaux de MARTHA, l’histoire de la dernière tourterelle voyageuse qui a échappé au massacre à la différence de ses 3 milliards de congénères exterminées au siècle dernier. Une histoire vraie, racontée et illustrée par Atak.

Au plaisir de vous montrer tout ça.

Gilles et Régine

Prochaine réouverture de l’exposition ATAK

Prochaine réouverture de l’exposition ATAK

Bonne nouvelle!
Nous allons remodeler l’exposition et nous ouvrons à nouveau les portes de la galerie ce vendredi 13 septembre dès 15h.
Nous serons également ouverts exceptionnellement pour BDFil le samedi 14, dimanche 15 et lundi 16 de 10h à 18h.

Au plaisir de vous montrer le magnifique travail d’ATAK.

Régine et Gilles

Exposition momentanément fermée

Exposition momentanément fermée

Nous sommes au regret de vous annoncer que l’exposition consacrée aux oeuvres d’ATAK est actuellement fermée sur ordre de la société Moulinsart qui régit les droits de l’oeuvre d’Hergé. Pour la galerie il ne fait aucun doute que l’artiste berlinois ne fait que citer le petit journaliste et son chien blanc et qu’il est ici dans un droit lié à la liberté artistique.
Mais la galerie n’a pas les moyens d’engager une guerre par avocats interposés. Nous allons trouver une autre solution pour ouvrir à nouveau l’exposition ATAK sensée faire partie du BDFil OFF. Nous vous remercions pour votre compréhension.

Gilles et Régine

Exposition momentanément fermée

A la rentrée on attaque avec ATAK

La galerie rouvre ses portes le 5 septembre avec l’exposition ” Tintin à Lausanne “, un classique revisité par le peintre berlinois ATAK.
La galerie exposera également les planches originales du dernier livre entièrement écrit et illustré par Atak “Martha était là” , une sorte de conte écolo autour de la disparition des pigeons voyageurs en Europe au siècle passé.
L’exposition qui participe au festival BDFil OFF fait la part belle à l’artiste allemand dont il est rare de voir des originaux tant les expositions sont peu nombreuses. Atak avait exposé en 2015 pour la première fois à Lausanne et avait également fait l’objet d’une grande retrospective au Cartoonmuseum de Bâle cette année-là.

On se réjouit de vous retrouver à cette occasion. La galerie aura des horaires agrandis pendant le weekend de BDFil, à savoir le 14, 15 et 16 septembre : 10h-18h.

 

Les oscillographies d’Anne Pantillon

Les oscillographies d’Anne Pantillon

TROIS EVENEMENTS

  • Vernissage le 2 mai dès 17h
  • Soirée musicale le 23 mai à 18h30 + 19h30 avec le compositeur et interprète Alexandre Cellier
  • Soirée de finissage le jeudi 13 juin dès 17h

Entre le 2 mai et le 14 juin nous avons le privilège de vous faire découvrir un travail tout à fait fascinant: les oscillographies d’ Anne Pantillon.
Anne Pantillon naît à La Chaux-de-Fonds dans une famille qui vit au rythme de la musique. Aussi dès sa plus tendre enfance, l’artiste suit des cours de danse et de violon. Ce n’est que jeune adulte, au terme d’études simultanées de musique et d’art plastique, qu’Anne se décide finalement pour la peinture et le dessin.
Et au détour d’une expérimentation artistique, elle va découvrir qu’il est possible de créer une sorte de peinture automatique en suivant le rythme de la musique. De fil en aiguille, elle affine cette approche. Rapidement le pinceau devient un frein et c’est avec le bras, les coudes, les mains, la peau en somme qu’Anne applique la peinture en utilisant son corps comme un sismographe. Tout son être se met en osmose avec le rythme pour créer des scènes d’une étrange beauté. Il y a du charnel dans ces tableaux qui ne sont ni abstraits, ni figuratifs et une sacrée puissance.

Armand Avril, assemblages et peintures 2019

Armand Avril, assemblages et peintures 2019

Merci Avril !

Ce printemps nous avons le grand plaisir et le privilège de vous montrer les dernières oeuvres d’Armand Avril, l’artiste qui accompagne la galerie depuis le début de son existence.
Si la galerie existe c’est en partie grâce à Armand Avril. Nous avons rencontré l’assembleur et peintre d’origine lyonnaise à Cotignac dans le Var où il s’est installé depuis de nombreuses années. Au départ il y a eu l’envie de faire un film, puis celle de monter une exposition. De cette première expérience en 2011 est née la structure actuelle, une petite galerie avec une programmation qui met au centre des démarches artistiques plutôt iconoclastes ou du moins irrévérencieuses.

Pas de l’art brut

Si les oeuvres d’Avril sont joyeuses et colorées et que l’artiste a toujours tracé sa route de manière indépendante voire farouche, on ne peut pourtant pas parler d’art brut. Avril connaît parfaitement l’histoire de l’art. Certaines de ses oeuvres sont des hommages directes aux artistes dont il admire le travail, comme Man Ray, Picasso ou Malevitch. Il est vrai que l’artiste est un créateur boulimique, qui malgré ses 90 ans passés, a su garder une fraîcheur d’esprit et un enthousiasme hors du commun. Sa démarche est très intuitive. Il avoue créer comme il respire, sans trop de théorie.

Avril au musée

Exposé en 2018 au Musée des Beaux-Arts de Lyon, les oeuvres d’Armand Avril font aujourd’hui partie de l’exposition permanente, une sacrée consécration quand on sait que ce musée fait partie des plus grands musées français et européens. L’autre grand musée de Lyon, le musée des confluences exposera prochainement une partie de l’immense collection d’art africain d’Armand Avril. Nous sommes enchantés de représenter le travail de cet artiste exceptionnel et nous ne pouvons que vous encourager à venir voir l’exposition que nous lui consacrons entre le 7 mars et le 5 avril 2019.

Vernissage: jeudi 7 mars dès 17h