A la rentrée on attaque avec ATAK

A la rentrée on attaque avec ATAK

La galerie ferme ses portes jusqu’au vernissage le 5 septembre de notre exposition ATAK qui voit revenir le talentueux peintre et dessinateur berlinois. D’ici là, on vous souhaite un très bel été. Nous restons bien sûr joignable par mail.

Les oscillographies d’Anne Pantillon

Les oscillographies d’Anne Pantillon

TROIS EVENEMENTS

  • Vernissage le 2 mai dès 17h
  • Soirée musicale le 23 mai à 18h30 + 19h30 avec le compositeur et interprète Alexandre Cellier
  • Soirée de finissage le jeudi 13 juin dès 17h

Entre le 2 mai et le 14 juin nous avons le privilège de vous faire découvrir un travail tout à fait fascinant: les oscillographies d’ Anne Pantillon.
Anne Pantillon naît à La Chaux-de-Fonds dans une famille qui vit au rythme de la musique. Aussi dès sa plus tendre enfance, l’artiste suit des cours de danse et de violon. Ce n’est que jeune adulte, au terme d’études simultanées de musique et d’art plastique, qu’Anne se décide finalement pour la peinture et le dessin.
Et au détour d’une expérimentation artistique, elle va découvrir qu’il est possible de créer une sorte de peinture automatique en suivant le rythme de la musique. De fil en aiguille, elle affine cette approche. Rapidement le pinceau devient un frein et c’est avec le bras, les coudes, les mains, la peau en somme qu’Anne applique la peinture en utilisant son corps comme un sismographe. Tout son être se met en osmose avec le rythme pour créer des scènes d’une étrange beauté. Il y a du charnel dans ces tableaux qui ne sont ni abstraits, ni figuratifs et une sacrée puissance.

Armand Avril, assemblages et peintures 2019

Armand Avril, assemblages et peintures 2019

Merci Avril !

Ce printemps nous avons le grand plaisir et le privilège de vous montrer les dernières oeuvres d’Armand Avril, l’artiste qui accompagne la galerie depuis le début de son existence.
Si la galerie existe c’est en partie grâce à Armand Avril. Nous avons rencontré l’assembleur et peintre d’origine lyonnaise à Cotignac dans le Var où il s’est installé depuis de nombreuses années. Au départ il y a eu l’envie de faire un film, puis celle de monter une exposition. De cette première expérience en 2011 est née la structure actuelle, une petite galerie avec une programmation qui met au centre des démarches artistiques plutôt iconoclastes ou du moins irrévérencieuses.

Pas de l’art brut

Si les oeuvres d’Avril sont joyeuses et colorées et que l’artiste a toujours tracé sa route de manière indépendante voire farouche, on ne peut pourtant pas parler d’art brut. Avril connaît parfaitement l’histoire de l’art. Certaines de ses oeuvres sont des hommages directes aux artistes dont il admire le travail, comme Man Ray, Picasso ou Malevitch. Il est vrai que l’artiste est un créateur boulimique, qui malgré ses 90 ans passés, a su garder une fraîcheur d’esprit et un enthousiasme hors du commun. Sa démarche est très intuitive. Il avoue créer comme il respire, sans trop de théorie.

Avril au musée

Exposé en 2018 au Musée des Beaux-Arts de Lyon, les oeuvres d’Armand Avril font aujourd’hui partie de l’exposition permanente, une sacrée consécration quand on sait que ce musée fait partie des plus grands musées français et européens. L’autre grand musée de Lyon, le musée des confluences exposera prochainement une partie de l’immense collection d’art africain d’Armand Avril. Nous sommes enchantés de représenter le travail de cet artiste exceptionnel et nous ne pouvons que vous encourager à venir voir l’exposition que nous lui consacrons entre le 7 mars et le 5 avril 2019.

Vernissage: jeudi 7 mars dès 17h

Venez goûter à la VR

Venez goûter à la VR

Venez goûter à la VR: un chausse-pied visuel

Tous les samedis jusqu’au début décembre il sera possible non seulement de voir des tableaux peints par Georgik mais également d’entrer dans un des tableaux, de s’y mouvoir, d’en attraper des éléments et de vivre la poésie et la subtilité du monde artistique de Georgik depuis l’intérieur. La VR est en soi une technologie bluffante puisqu’elle nous catapulte dans un univers complet totalement imaginaire. La VR appliquée à une peinture agit comme un chausse-pied. Elle permet d’entrer complètement dans un bout d’oeuvre. Elle apprend à regarder les tableaux différemment, elle est ludique et décomplexante. Pas besoin de références artistiques, de culture picturale pour éprouver du plaisir.

Venez goûter à la VR ! Ce samedi 17 novembre, Georgik sera à la galerie entre 15h et 17h et se fera un plaisir de vous accompagner dans cette expérience.

Je vais vomir…

Beaucoup de personnes ont une idée un peu mitigée de la VR. C’est vrai que la technologie est encore à ses débuts mais la résolution des images s’est déjà nettement améliorée amenant un confort visuel bien supérieur. Le media crée par Carlos Abeijon et Gilles Richter de y-en-a.com n’est pas un toboggan vertigineux mais une balade calme et poétique. Il n’y a donc pas d’effet de surprise ou de sensations physiques désagréables. Nous avons même eu la surprise de constater qu’une personne avec un strabisme avait eu beaucoup de plaisir à faire la balade.

Nous ne pouvons que vous encourager à faire la découverte.

A bientôt

Gilles et Régine