Christine Matthey Isperian, TEXTILE ORGANIQUE

Sculptures technique mixte

Du 19 mai au 9 juin 2022

 

Christine Matthey Isperian aime emmailloter.

Comme les embaumeurs des pharaons, elle entoure des structures crées ou trouvées de fines bandelettes de tissu, de ficelles, de fils et de rubans. L’objet initial est ainsi dissimulé pour laisser place à une sculpture organique.

Une ossature dynamique

Il y a dans cette approche comme une envie de protéger et de cacher l’ancienne armature pour mieux révéler ces nouveaux assemblages qui ressemblent à des cellules ou plutôt à des cytosquelettes dont on assisterait à la perpetuelle transformation, passant d’une proposition à une autre.

                    

La vie qui pulse

Mais la vie pulse également dans la structure elle-même.

Christine Matthey Isperian lui imprime un mouvement perpétuel grâce aux tissus qu’elle teint à la main selon la technique du batik. Le substrat textile ainsi crée est parcouru par des dessins aléatoires. Les fines bandelettes colorées et irrégulières donnent l’illusion d’une substance biochimique, d’une activité permanente au sein même de la cellule.

Tout en gardant une cohérence formelle et une approche libre et inventive, la plasticienne nous transporte au coeur du vivant.

Nous sommes heureux de signer la reprise des activités avec cette oeuvre qui célèbre la vie.

 

Galerie